Modèle de pv d`assemblée générale syndicat

Invoqué par l`Assemblée générale demande URSS (A/6717) et vote (98-3-3) à l`issue de la séance finale de la session, l`Assemblée a adopté la résolution A/RES/ES-8/2 [3] dans laquelle elle: il a été soutenu qu`avec l`adoption de la résolution «unir pour la paix» par l`Assemblée générale, et compte tenu des interprétations des pouvoirs de l`Assemblée qui sont devenus le droit international coutumier, de sorte que le problème du «pouvoir de veto» du Conseil de sécurité pourrait être surmonté. [34] en adoptant la résolution A/RES/377 A, le 3 novembre 1950, plus des deux tiers des États membres de l`ONU ont déclaré que, selon la Charte des Nations Unies, les membres permanents du Conseil ne peuvent pas et ne doivent pas empêcher l`Assemblée générale de prendre toutes les mesures nécessaires pour rétablir la coopération internationale la paix et la sécurité, dans les cas où le Conseil n`a pas exercé sa «responsabilité première» pour le maintien de la paix. Une telle interprétation considère l`AGNU comme une «responsabilité finale» – plutôt que comme une «responsabilité secondaire» – pour les questions de paix et de sécurité internationales, par la Charte des Nations Unies. Divers rapports officiels et semi-officiels de l`ONU font explicitement référence à la résolution de l`Union pour la paix, qui prévoit un mécanisme permettant à l`AGNU de renverser les vetos du CNUSC. [35] [36] [37] [38] le 7 novembre 1956, l`Assemblée a adopté la résolution 1001 [3], établissant ainsi la force d`urgence des Nations Unies i (UNEF i) pour «assurer et superviser la cessation des hostilités». L`Assemblée, par ses propres résolutions, non seulement a établi l`UNEF I, mais a également appelé à “un cessez-le-feu immédiat” et a recommandé “que tous les États membres s`abstiennent d`introduire des biens militaires dans la zone”, autorisant ainsi les sanctions militaires. «Ma délégation s`est sentie… qu`il n`était pas nécessaire de réviser la Charte, qui lui-même offrait les moyens de veiller à ce que ses principes soient appliqués… Le projet de résolution ne porte pas atteinte à la compétence, aux responsabilités ou aux pouvoirs du Conseil de sécurité. Le Conseil devrait remplir son rôle; Si elle le fait, il sera adéquat… Toutefois, si, pour une raison quelconque, elle ne remplit pas son rôle, l`Organisation des Nations Unies ne sera pas paralysée.